Installation de Chromium, la source de Google Chrome

Date: 26/05/2009 | Catégories: Open-source,Systeme,Web | Tags:

Si il y a bien un sujet qui fait buzz dans le petit monde des navigateurs Internet, c'est bien Google Chrome. En attendant les versions pour GNU/Linux et Mac OS X qui ne devraient pas tarder, seul une version bêta pour Windows est disponible. Ce navigateur propriétaire se base sur un cœur open-source nommé Chromium (utilisant lui même le moteur Webkit) qui n'est ni plus ni moins qu'une version libre (licence BSD) de Google Chrome sans le verni de Google (interfaces avec les services types Gmail, Calendar, Reader...). Pour notre plus grand bonheur, Chromium est disponible sous GNU/Linux (et sous Windows et sous Mac OS X...).

Téléchargement de la version précompilée

On commence par récupérer le numéro de la dernière version alpha (nightly version 16851 au moment de l'écriture de ce billet) disponible en saisissant l'URL suivante dans notre navigateur Web:

http://build.chromium.org/buildbot/snapshots/chromium-rel-linux/LATEST
16851

Ensuite, dans un terminal, on tape les commandes suivantes:

wget http://build.chromium.org/buildbot/snapshots/chromium-rel-linux/16851/chrome-linux.zip
unzip chrome-linux.zip

On se retrouve avec un répertoire nommé chrome-linux.

Lancement de l'application

On doit lancer les commandes suivantes:

cd chrome-linux
./chrome

Si tout se passe bien, le navigateur devrait s'afficher.

Utilisateur de Firefox, j'ai été agréablement surpris par la rapidité de chargement du navigateur (moins de 2 secondes). A bien sûr tempérer par le fait que les fonctions de cette version alpha de Chromium sont assez réduites. Il n'y a, par exemple, pas de gestion des plugins.

Après quelques minutes d'utilisation, l'affichage des pages ne pose aucun problème et s'avère très rapide (environ 25% plus rapide que Firefox 3.0.10 sur des pages lourdes):

Mais c'est au niveau de la compatibilité avec les normes Web est vraiment surprenant, car même pour une version alpha, il arrive à obtenir 100% au test Acid 3 (alors que Firefox 3.0.10 plafonne à 71%). Seul une petite erreur référencé (LINKTEST FAILED) gâche le tableau.


Firefox 3.0.10 vs Chronium Alpha 16851

Conclusion

Ce navigateur me semble très prometteur. La qualité et la rapidité d'affichage sont excellentes, le moteur Webkit y est surement pour beaucoup (c'est également le moteur utilisé par Safari). Reste à voir comment va évoluer le projet. Espérons que les développeurs gardent une politique de navigateur libre et léger. Alors Chromium pourra se positionner comme une alternative au leader qu'est Firefox dans les navigateurs multi-plateformes.