Tester son installation audio Hi-Fi

Date: 5/04/2010 | Catégories: Musique,Open-source | Tags: ,,,,,,,

J'aime la musique, elle m'accompagne tout au long de la journée. Quelle soit rock, pop, classique, électronique peut importe... tant que le son est bon ! Nous sommes à un tournant au niveau des supports de diffusion de la musique au grand public. Le bon vieux CD laisse petit à petit sa place aux fichiers informatiques. Au revoir support physique et bienvenue au monde dématérialisé ou les frontières en terme de qualité sont repoussées aux limites de nos oreilles.

Nous allons voir dans ce billet quels sont les impacts de cette petite révolution sur le rendu final en nous focalisant sur des logiciels et des formats libre.

Ma chaîne audio

J'ai fait dernièrement l'acquisition d'un convertisseur numérique / analogique (DAC pour les intimes): le Cambridge Audio DAC Magic ainsi qu'un dock numérique Onkio ND-S1 pour iPod/iPhone.

Ils sont venus compléter ma chaîne Cambridge Azur 640A / 640C.

Les premiers tests du DAC Magic avec comme source mon lecteur CD (le 640C) sont très satisfaisants. Le son est plus spacieux, clair et les détails ressortent vraiment sur des morceaux complexes. Pour la petite histoire, j'ai utilisé le filtre "LIN", ce choix a été conforté par la lecture d'un commentaire avisé dans un forum:

" Pour commencer, je trouve en effet que le son n’arrive pas à égaler une bonne platine CD (un Micromega Minium CD dans mon cas), mais s’en rapproche fortement et donne une vraie touche hi-fi à de simples fichiers MP3 ou FLAC.
Concernant les filtres, il y a bel et bien une différence très perceptible (contrairement à ce que prétend La Revue du Son). Le “Lin”, au son un peu sec, est le règlage idéal pour la musique classique : matière, clareté et réactivité sont le maître-mot. Le règlage “Min” sonne plus rond avec un espace sonore qui s’élargit et des voix humaines plus palpables : idéal pour la pop, le rock, etc…
Enfin, le règlage “Steep” ne sert pas à grand chose : il adouci et étend tellement le son que les instruments semblent noyés dans un vaste ensemble : à n’utiliser qu’avec des mp3 de qualité médiocre et quasi monophoniques, qui on besoin de décompression. "

Avec comme source mon IPod et ses fichiers MP3 / Apple Lossless pris directement à la source numérique (grâce au non moins génial Onkio ND-S1 qui permet de bi-passer le DAC de l'Ipod) la différence est encore plus flagrante. Si  vos MP3 sont encodés de manière correcte (256 Kbps ou > par exemple), on redécouvre les morceaux.

Le DAC Magic peut être branché directement à votre PC GNU/Linux (testé sur une Ubuntu 9.10) via un cable USB. Il est alors reconnu comme un périphérique audio standard de sorti.C'est dans cette configuration que mes tests sont effectués.

Passons maintenant à l'objectif principal de cet article: les tests audio utilisant des formats et  logiciels libres...

Mes logiciels

J'utilise en parallèle iTunes sur mon Mac Book Pro et Songbird sur mon PC GNU/Linux Ubuntu (la dernière version apporte vraiment toutes les fonctions de iTunes, sauf l'accès à l'Apple Store..). Pour la compression des albums, c'est soit iTunes, soit des scripts maison basées sur GStreamer.

Test de la chaîne audio

Pour faire des tests se rapprochant de la HI-FI, le plus difficile est de trouver une bonne source audio. Personnellement j'aime bien faire des tests avec de la musique classique (même si ce n'est pas le genre musical que j'écoute le plus). J'ai donc trouvé mon bonheur sur ce site qui propose des "samples" de musiques classiques encodés en FLAC 96 Khz.

On commence par tester le fichier source à 96 Khz (équivalent master) avec la ligne de commande suivante:

Résultat: Le son est vraiment bon, tout les instruments sont à leurs places à fort ou à faible volume.

On continu en dégradant la sortie à une fréquence de 44,1 Khz (équivalent du CD):

Résultat: Je dois avouer ne pas voir la différence avec la source à 96 Khz. Soit on est au limite de mon matériel qui n'est pas du "haut de gamme", soit mes oreilles ne sont pas assez fines ;). Une dernière hypothèse est que l'augmentation de la fréquence au dessus de 48 Khz n'est qu'un argument de marketing...

On passe ensuite au format compressé VORBIS (.oga). On commence par compresser la source avec la commande suivante:

On écoute le fichier OGG/Vorbis:

Résultat: Il est vrai que l'on sent une différence, difficile à décrire, avec le format de compression sans perte. Elle saute même aux oreilles quand on écoute les deux versions l'une à la suite de l'autre.

Conclusion

Pour ceux qui hésiteraient, je ne regrette vraiment pas mon achat dock Onkyo + DAC Cambridge, j'éprouve encore plus de plaisirs qu'avant à écouter des morceaux de ma bibliothèque musicale !